Les Menuires – 18 vendémiaire an XVII – Livre Ier – Chant IV : Le maître des glaces.

geek-festival-alpesLes Menuires – 18 vendémiaire an XVII – Livre Ier – Chant IV : Le maître des glaces.

– Jeanne, Jeanne ! Réveille-toi, il est l’heure !
– Mais, mais…Viktor, tu fais quoi là, il fait encore nuit ! 
– Justement, le moment parfait pour aller rencontrer le maître des glaces, allez, debout Lady Guerre !!!

Je me levai, non sans rouspéter, enfila ma combinaison la plus chaude pour affronter le grand froid et sorti à l’extérieur de mon chalet.

Viktor n’était pas venu seul. Une petite dizaine d’hommes du clan des émissaires allaient nous accompagner dont Big Fab, un véritable géant aux mains taillées comme des enclumes et Kane, qui égalait Viktor par son courage et sa bravoure.

 

J’étais rassurée, prête à affronter mille et un dangers pour trouver et convaincre Nanouk, le maître des glaces de nous soutenir dans cette folie millénaire qui embrase tous les peuples depuis la nuit des temps ; la guerre !

Nous marchâmes de longues heures dans les montagnes, sous la neige, dans le froid, si sec, si imperturbable. Il y avait à la fois quelque chose de beau et de tragique lorsque nous allions trouver Nanouk. Beau, car nous passions souvent dans des endroits vierges de toutes présences humaines, inexplorés, sauvages, presque paisibles. Tragique, car malgré notre expérience et la qualité de notre escouade, Kane en tête, Big Fab fermant la marche, je savais pertinemment que nous allions perdre des hommes.

Le vent et la neige redoublaient, nous devions fournir un effort presque inhumain pour avancer de quelques pas. Kane, d’une voix à peine audible, nous indiqua un endroit où se réfugier, le temps qu’une accalmie se profile.

La grotte était sombre, paraissait gigantesque mais avait le mérite de nous protéger de la tempête de neige. L’atmosphère était pesante et malgré l’anosmie temporaire causée par le froid, une odeur quasi imperceptible me chatouillait le nez. Me gênait.

Tout à coup, un cri, horrible, celui capable de vous glacer le sang en une fraction de seconde.

– Tous au centre de la grotte, dos-à-dos, allumez vos torches et criez votre nom ! tonna Viktor.

La troupe se précipita, chacun hurlant son nom, levant et agitant sa torche face à lui pour éclairer la moindre parcelle de la grotte.

– Il manque Wolfgang dit Kane d’une voix morne.
– Restez sur vos gardes ! cria à nouveau Viktor.

Des bruits étranges provenaient du fond de la grotte, une mastication, des os qui se brisent, des tissus qui se déchirent, du sang qui coule à flots…l’obscurité excitait notre imagination et l’adrénaline nous faisait craindre le pire !

Des pas lourds, un choc. 3 hommes sont éjectés au-dessus de moi ; j’ai à peine le temps de me retourner qu’une énorme patte de Wampaa se dirige tout droit sur mon crâne. Big Fab la bloque avec sa Dragonslayer me permettant de prendre du recul et de sortir Artémis.

– Emissaires, en formation !! vociféra Viktor.

Ils entouraient maintenant la bête assoiffée de sang. J’avais déjà vu des Wampaas mais jamais de cette taille. Big Fab paraissait minuscule à côté de cette bête dont le pelage habituellement blanc était maculé du sang de Wolfgang.

Viktor, Kane et 3 autres hommes tenaient le Wampaa en respect avec leurs lances tandis que Big Fab et son acolyte tentaient de le faire tomber avec leurs épées en frappant au niveau des jambes.

Chacun luttait pour sa vie avec férocité, le Wampaa avait déjà blessé deux de nos compagnons et venait d’en tuer un autre, empalé sur une stalagmite.

Je décidais d’agir. Je pris une flèche dans le carquois, tous mes muscles se tendirent, Artémis allait décocher son jet mortel, nul obstacle ne pouvait arrêter ses flèches. Je visais le front du Wampaa. La flèche s’élança vers sa cible, sûre de son fait.

Au moment de l’impact, une nuée bleue turquoise entoura le projectile ainsi que les jambes de tous les assaillants. En à peine quelques secondes, nous étions prisonniers de la glace !

Viktor se retourna vers moi et s’écria :

– Ça ne peut-être que lui, le maître des glaces, Nanouk !

Add comment